Dans un environnement économique de plus en plus concurrentiel sujet à diverses mutations, il serait impossible pour tout entrepreneur de se passer du contrôle de gestion. Ces mutations touchent tous les domaines (politique, économique, social, technologique et environnemental) et font l’objet d’un défi quotidien pour toutes les entreprises. Les start-ups et les petites entreprises sont les plus menacés par ces changements puisque 50% des entreprises qui sont créées n’atteignent pas leur sixième année. Dans ce contexte, le contrôle de gestion s’avère indispensable car il détermine un comportement qui permettra à l’entrepreneur de s’immuniser contre les retournements du marché et de choisir un chemin de succès et de prospérité.

Un outil de pilotage parfaitement adapté aux petites entreprises

Dans les start-ups, les tâches et les responsabilités ne sont pas toujours nettement isolées et les activités managériales sont centralisées au niveau du dirigeant. Dans une structure souvent floue, les collaborateurs sont plus polyvalents en raison des moyens qui sont limités. Pour que les échanges soient fluides, les différents acteurs communiquent directement entre eux de façon informelle. Pour le cas du manager, la plus grande difficulté est de pouvoir connecter le prévisionnel à la réalité. Le contrôle de gestion est ainsi déterminant dans la résolution de ces problèmes car c’est un outil permettant de renforcer les acquis et d’anticiper les problèmes.

Une entreprise doit rendre compte à ses investisseurs

Pour développer une start-up, il faut nécessairement des fonds. Après avoir séduit les investisseurs et récolté les fonds, un suivi de l’affectation de ces derniers est indispensable. L’entreprise doit rendre des comptes à ses investisseurs par le biais de reportings financiers. Le contrôle de gestion recueille alors toutes les informations nécessaires qui permettent de juger si les ressources ont été allouées conformément aux objectifs. En effet, c’est le processus par lequel les managers s’assurent que les ressources sont utilisées de façon efficace et efficiente dans le but d’atteindre les objectifs.

Le contrôle de gestion, un outil d’aide à la décision

Une croissance rapide est toujours difficile à gérer. Au-delà des problématiques qui tournent autour du business, s’ajoutent les contraintes d’ordre organisationnelles. Pour pouvoir se repérer et garder le cap vers les objectifs, il est important d’avoir des outils d’aide à la décision. Le contrôle de gestion permet ainsi de vérifier si les stratégies définies sont en bonnes adéquations par rapport aux performances réalisées. Les résultats obtenus sont alors présentés sous forme de tableaux de bord de synthèse à partir desquels les managers vont se baser pour identifier les améliorations possibles.

Le tableau de bord, un outil d’évaluation de la performance

Le volet le plus important du contrôle de gestion en start-up est relatif à l’évaluation des performances. Pour la start-up d’aujourd’hui, le tableau de bord est un outil de contrôle de gestion indispensable. Ce tableau récapitule les principaux indicateurs (quantitatifs ou qualitatifs) de performance de l’organisation (financiers et non financiers) et permet à l’entreprise de faire un point périodique et global de son activité, dans le but d’apporter des actions correctives. Le tableau de bord peut intégrer les objectifs ou des données sur les acteurs externes de l’entreprise pour pouvoir effectuer des comparaisons.

Laisser un commentaire